Vermeer et les scènes de genre

Vermeer et ses petits secrets…

La postérité de "La jeune fille à la perle" 2 mars 2010

  • Johannes Vermeer, La jeune fille à la perle ou La jeune fille au turban, 1665, Huile sur toile, 45 x 40 cm, Mauritshuis, La Haye.

Le tableau La jeune fille à la perle également appelé La jeune fille au turban, huile sur toile réalisée en 1665 est une des peintures clés de Vermeer, ce portrait résiste aux tentatives d’identification exactes du modèle. Le charme se cache peut-être dans l’expression évocatrice de la beauté éternelle féminine. Par son coté mystérieux et la pose du personnage, ce tableau est rapproché de La Joconde (1503-1506, Léonard de Vinci) et est parfois surnommée "La Joconde du Nord".

L’écrivaine Tracy Chevalier dans son ouvrage La jeune fille à la perle parut chez Folio en 2002, imagine l’histoire de ce tableau et plus particulièrement du peintre et son modèle (thème prédominant dans l’histoire de l’art). Synopsis : En 1664, Griet, jeune fille curieuse et timide issue d’une famille pauvre de Delft, est engagée comme servante dans la maison de Johannes Vermeer pour s’occuper des six enfants de la famille et surtout pour faire le ménage dans l’atelier du peintre. Celui-ci, sentant le potentiel artistique qui se dégage de la jeune fille, lui fait découvrir petit à petit les rudiments de l’art qu’il exerce. Leur proximité va entraîner de nombreuses tensions au sein de la maison des Vermeer, ainsi que des rumeurs qui vont rapidement se propager en ville.

Ce livre a été adapté au cinéma en 2003 Peter Webber. Les acteurs principaux sont : Colin Firth (J. Vermeer) et  Scarlett Johansson (Griet). Le réalisateur offre sa propre vision du livre. Une attention toute particulière est accordée aux décors, costumes… afin de reconstituer au mieux l’ambiance de la ville de Delft au XVIIe siècle, en plein âge d’or Hollandais.

PS : Pour les amateurs; ce blog ci-dessous explique de façon plus exhaustive cette œuvre.

PS bis : Et si vous souhaitez faire un détour par le musée (Mauritshuis de la Haye) où le tableau est conservé voici le chemin. Il s’agit du site internet officiel crée par plusieurs auteurs et dont le chef éditeur est Antia Wiersma.

About these ads
 

One Response to “La postérité de "La jeune fille à la perle"”

  1. Un grand merci pour cet excellent article
    amicalement
    Gilles


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.